Le sommeil et la sophrologie

La sophrologie peut vous aider à mieux dormir et à prévenir les insomnies si vous agissez sur la cause et la conséquence en parallèle .

Tout d’abord, sachez qu’une pratique régulière de la sophrologie va agir de manière favorable sur votre humeur, sur votre état émotionnel et sur votre état de stress ce qui va influer positivement sur la qualité de votre sommeil.

Une insomnie surtout lorsqu’elle est installée depuis longtemps est souvent la conséquence d’une autre problématique, votre sophrologue peut vous accompagner dans cette première investigation et mettre en place une stratégie pour résoudre ce qui a priori vous empêche de dormir.

Les troubles anxieux et l’incapacité à arrêter de penser peuvent vous empêcher de vous endormir sereinement et vous maintenir en alerte une bonne partie de la nuit. il existe des techniques de respiration à mettre en place au moment du coucher pour calmer le mental et mettre le corps en état de relaxation profonde. Et parallèlement un accompagnement avec des séances hebdomadaires avec un sophrologue pourra amener des prises de conscience sur votre stress ou les préoccupations qui sont à l’origine de vos insomnies.

Il est également important d’aller consulter un spécialiste du sommeil pour éliminer des causes physiologiques, lorsque vos problèmes persistent depuis de longs mois, voire des années il se peut qu’un problème d’apnée du sommeil ou un autre problème de santé soit à l’origine de vos insomnies.

Ne négligez pas le rituel du coucher, créez des habitudes rassurante avant de vous coucher qui vont vous permettre de libérer la charge mentale.

Deux techniques de respiration peuvent vous aider au moment du coucher:

  • la cohérence cardiaque
  • La respiration diaphragmatique pausée.

Technique de la respiration diaphragmatique pausée

Allongé sur le dos, les yeux fermés gonflez l’abdomen en inspirant par le nez et dégonflez le ventre en expirant lentement par la bouche. Commencez quelques cycles respiratoires pour installer le calme, puis à la fin de chaque expiration faites une pause respiratoire de 1 à 3 secondes ( vous pourrez augmenter avec l’expérience) avant d’inspirer à nouveau.

Continuez quelques cycles: INSPIR-EXPIR-PAUSE-INSPIR-EXPIR-PAUSE…Essayer de revenir constamment au mouvement de votre respiration et si vous le pouvez maintenez l’attention pendant les pauses.

Au bout de 4/5 min, laissez votre respiration reprendre son rythme naturelle et observer votre souffle, constatez votre état.

Séance de respiration guidée:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *