Le sommeil et la sophrologie

La sophrologie peut vous aider à mieux dormir et à prévenir les insomnies, une bonne nuit de sommeil aura un impact positif sur toute votre journée. Votre efficacité, votre attention et votre santé n’en seront que meilleur.

Sachez qu’une pratique régulière de la sophrologie va agir de manière favorable sur vos pensées, sur votre état émotionnel et sur votre état de stress. Cela va influer positivement sur la qualité de votre sommeil et facilitera votre endormissement.

Nous passons un tiers de notre vie à dormir, ce temps est nécessaire pour que tout notre organisme se régénère et récupère de l’énergie pour le jour suivant. Si vous vous levez fatigué ou avec le sentiment de ne pas avoir assez dormi, votre sommeil n’est pas de bonne qualité.

Les troubles du sommeil sont multiples, il faut distinguer l’insomnie qui vous empêche de dormir ou vous réveille en plein milieu de la nuit avec l’incapacité à vous rendormir et le sommeil perturbé par des micro réveils, par exemple avec l’envie fréquente d’aller aux toilettes.

Nous pouvons aussi distinguer l’insomnie chronique, d’une insomnie temporaire lié à un évènement particulier. Dans tous les cas, il n’est jamais trop tard pour prendre soin de son sommeil, nous allons voir ce que vous pouvez mettre en place pour améliorer la qualité de votre sommeil.

Les bonnes habitudes

Tout d’abord, cela peut paraitre évident mais éviter de boire du café en fin de journée. Nous sommes nombreux à dire que le café n’a pas d’influence sur notre sommeil et que nous pouvons en boire le soir sans conséquence. Je vous invite à faire l’expérience pendant quelques jours de boire votre dernier café avant 15h et à constater ce qui a changé sur votre sommeil. Les habitudes nous installent dans une routine, que nous considérons comme normale et nous pouvons perdre la sensation d’un vrai sommeil profond.

Ensuite, essayer de limiter les écrans le soir surtout dans votre lit. La lumière des écrans est trop forte et envoie le signal à votre cerveau qu’il fait jour, votre biorythme se perturbe. De plus, considérez votre chambre à coucher comme un lieu exclusivement dédié à votre sommeil. Evitez de travailler dans votre lit, d’y manger, car si ces activités sont répétées, vous vous conditionnez. Il sera alors difficile de sortir de ces habitudes néfastes à l’endormissement. Votre cerveau doit recevoir l’information directe qu’une fois allongé dans votre lit, vous allez dormir.

Il est également important d’aller se coucher et de se lever régulièrement à la même heure. Si cela est compatible avec votre vie professionnelle. Si votre métier vous oblige à avoir des horaires décalées et aléatoires, il sera judicieux de créer une routine à travers des moments de récupération dans la journée. Comme par exemple une séance de respiration ou de relaxation, même brève.

Une charge mentale importante peut vous empêcher de vous endormir sereinement et vous maintenir en alerte une bonne partie de la nuit. La pratique d’une activité sportive en journée est un excellent moyen de se défouler pour se libérer de ses tensions.

Et avec la sophrologie, qu’est-ce qu’on peut faire ?

Il existe des techniques de respiration à mettre en place au moment du coucher pour calmer le mental et mettre le corps en état de relaxation profonde. Et parallèlement un accompagnement avec des séances hebdomadaires avec un sophrologue pourra être bénéfique. Cela vous aidera à prendre du recul sur les raisons de votre stress ou les préoccupations qui sont à l’origine de vos insomnies.

Il est également important d’aller consulter un spécialiste du sommeil pour éliminer des causes physiologiques. Surtout si vos insomnies persistent depuis de longs mois, voire des années.

Deux techniques de respiration peuvent vous aider au moment du coucher:

  • La technique de protection sophro liminale du sommeil
  • La respiration diaphragmatique pausée.

Technique de la respiration diaphragmatique pausée

Allongé sur le dos, les yeux fermés, gonflez l’abdomen en inspirant par le nez. Dégonflez le ventre en expirant lentement par la bouche. Commencez quelques cycles respiratoires pour installer le calme. Puis à la fin de chaque expiration faites une pause respiratoire de 1 à 3 secondes (vous pourrez augmenter avec l’expérience). Inspirer à nouveau.

Vous pouvez synchroniser votre respiration sur une pensée ou un mot, par exemple:

Inspiration= Calme

Expiration= Sérénité

Choisissez vos propres mots, ceux qui sont liés à un sommeil de qualité ou à tout autre besoin du moment.

Continuez quelques cycles: INSPIR-EXPIR-PAUSE-INSPIR-EXPIR-PAUSE…Essayer de revenir constamment au mouvement de votre respiration et si vous le pouvez maintenez l’attention pendant les pauses.

Au bout de quelques minutes, laissez votre respiration reprendre son rythme naturel et observez votre souffle. Puis constatez votre état et laissez vous aller vers l’endormissement.

Retrouvez une version de la respiration sur You Tube ici ou sur la page d’accueil.